Municipales : citoyens et associations célèbrent la voie cyclable du pont George V, une des mesures pour une politique climat plus ambitieuse

Orléans – samedi 13 juin. Une dizaine de militant·es d’Alternatiba Orléans et d’autres associations locales ont fêté ce samedi la nouvelle voie cyclable du Pont Georges  V. Cette vraie piste cyclable mise en place durant le confinement était réclamée depuis des années par les cyclistes de la Métropole. Tout en exigeant sa pérennité, ces citoyen·nes ont rappelé que l’aménagement cyclable fait partie des quatre mesures prioritaires à réaliser sur notre territoire. Ces 4 mesures ont été proposées sous forme d’engagements aux listes candidates à Orléans dans le cadre d’un Pacte pour une transformation écologique en vue des élections municipales.

Ce samedi après-midi 13 juin, à l’appel d’Alternatiba Orléans, une dizaine de membres de plusieurs associations locales se sont rassemblés et ont déambulé sur la nouvelle voie cyclable du pont George V. Cet aménagement provisoire réalisé durant le confinement et prenant la place de la voie automobile sud-nord, fait partie des revendications portées auprès des élu·es depuis plusieurs années par ces associations locales, Vélorution en tête.

«Ce qui était perçu comme impensable il y a encore quelques mois est devenu possible en quelques semaines. Mais une voie cyclable ne suffit pas à faire le pont avec le “monde d’après”. Cet aménagement doit donc être pérennisé et appelle à d’autres décisions ambitieuses et immédiates pour lutter contre les crises écologiques et sanitaires à venir. » rappelle Geneviève Cribier, membre d’Alternatiba Orléans.

Au travers de panneaux et de déguisements, les membres de ces associations se sont adressés au public pour rappeler que cet aménagement appartient à une série de mesures prioritaires à mettre en œuvre sur la Métropole. L’objectif est de rendre notre territoire plus résilient et ambitieux en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Dès janvier dernier, des actions concrètes avaient été proposées par Alternatiba Orléans aux listes candidates d’Orléans, à travers son Pacte pour une Transformation Écologique et Sociale (1). En effet, le thème du vélo et des transports collectifs et doux fait partie des 4 mesures de ce Pacte. Y figurent aussi la rénovation énergétique des bâtiments résidentiels et l’alimentation locale associée à l’agriculture biologique. D’ailleurs, les priorités d’actions dégagées durant cette pandémie rejoignent ces mesures. La 4e mesure concerne la gestion publique de l’eau, ressource réaffirmée comme un bien commun indispensable à la vie.

Avant le premier tour, les listes avaient signé sur ces mesures, des engagements concrets plus ou moins ambitieux dans le cadre de leur programme. Un décryptage a été réalisé, disponible sur le site internet d’Alternatiba Orléans (2).

Une crise qui nécessite des engagements Climat revus à la hausse.

Dans la perspective du second tour des élections municipales à Orléans, l’objectif logique pour les militant·es, est d’interpeller à nouveau les trois listes candidates. Ils estiment primordiale la réactualisation à la hausse de leur programme, au regard des urgences environnementales, sociales, démocratiques et économiques que l’on ne peut pas dissocier. Un second décryptage sera alors effectué avant le second tour.

En effet, précise Danielle Venditti d’Alternatiba Orléans, “Cette pandémie a mis encore plus en lumière les faiblesses de notre modèle de développement . Elle a mis en évidence la résilience de nombre de mairies et de citoyen·nes, ainsi que la nécessité de transformations radicales de ce modèle. Celles-ci dépendent essentiellement d’une volonté politique, notamment à l’échelon-clé des collectivités locales qui détiennent la majorité des leviers d’action. La demande des habitant·es n’a jamais été aussi pressante.”

Cette action fait également suite à une lettre ouverte (3) adressée aux 3 listes candidates d’Orléans . Elle rappelle, entre autres, que les futurs élus auront l’obligation de mettre en œuvre, au plus vite, les plans d’actions prévus dans le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET). Effectivement, ce plan a été voté à l’unanimité par les conseillers métropolitains fin 2019. Il prévoit de faire d’Orléans Métropole, la première Métropole française à énergie positive et 100 % renouvelable à l’horizon 2050. A ce jour, seule la réponse de la liste “OSE” est parvenue aux associations .

Pour ces citoyen·nes, soucieux·ses de sensibiliser et d’interpeller, c’est une évidence: “Les élu·es auront la responsabilité d’agir vite et profondément, pour et avec les citoyen·nes, face à l’urgence climatique” ajoute Danielle Venditti.

  1. https://alternatiba.eu/alternatiba45/pacte-pour-une-transformation-ecologique/
  2. https://alternatiba.eu/alternatiba45/decryptage-programmes-2020/
  3. https://alternatiba.eu/alternatiba45/lettre-ouverte-adressee-aux-listes-candidates-pour-le-2nd-tour-des-municipales-a-orleans/