by
on
under
Permalink

Echanges sur l’alimentation au jardin partagé

Le 16 avril lors d’une après-midi d’échanges au jardin partagé Pierre Curie, les acteurs de la transition sont ainsi venus évoquer le menu de demain. Découvrez-les …
Par amour du goût photo

“Si les goûts et les couleurs ne se discutent pas, il est crucial d’échanger sur l’alimentation de demain, tant les enjeux soulevés sont importants. De l’accroissement de la population à la dégradation des sols, en passant par la qualité des aliments et leur distribution, les enjeux concernent bien tout à chacun au-delà du seul plaisir de la table. Ensemble, diffusions des bonnes pratiques, des astuces, de l’information spécialisée pour imaginer une alimentation respectueuse de l’homme et de la planète, tout au long de la chaîne.

Par amour du goût (2)A l’horizon 2050, la terre devrait abriter plus de 9 milliards d’habitants et autant de bouches à nourrir, alors que déjà sous-nutrition, carences et obésité combinées touchent plus de 3 milliards de personnes. S’ajoute à ce premier défi celui d’une évolution des terres agricoles : au cours des dernières décennies, ce sont plus de 500 Mha de forêts et autres espaces qui ont été convertis afin de satisfaire les besoins d’élevage. Désormais, 33% de la surface de la terre et 70% des terres agricoles servent à la production animale : une surreprésentation considérable quand on sait que le nombre de personnes nourries par hectare était de 22 pour les pommes de terre, 19 pour le riz et de 1 à 2 pour le bœuf et l’agneau. Face à ces enjeux, différents acteurs s’essaient à réformer l’industrie agro-alimentaire avec en tête la nécessité de considérer tant les besoins nutritifs de l’homme que les enjeux environnementaux impérieux, combinés à l’inexorable urbanisation.

A n’en pas douter nous avons les capacités pour produire assez de nourriture pour satisfaire les besoins de 9 milliards d’individus attendus, mais arriverons-nous à trouver des modèles sains et résilients ? Une agriculture biologique et locale peut-elle aller de pair avec une alimentation abordable ? Une redistribution des terres est-elle envisageable afin de permettre une meilleure distribution des denrées alimentaires ? Les repas, lieux de rencontres et d’échanges, peuvent-ils se faire solidaires ?”

Association LEGITAME

Legitame

LEGITAME® est une proposition de participer à un changement de société. Son ambition est d’agir à différents niveaux de la problématique alimentaire tel que défini dans ses statuts : « … améliorer la qualité de l’alimentation humaine, d’agir en faveur du Développement Durable et d’œuvrer pour une meilleure répartition des richesses agricoles ; au niveau National et International ».

La protection de l’environnement ainsi qu’une alimentation saine et de qualité sont une nécessité progressivement admise. La situation de plus en plus critique de la répartition des richesses naturelles de la planète est, quant à elle, beaucoup moins connue, voire dissimulée. Les pays riches, préoccupés par l’indice de croissance, doivent s’efforcer de raisonner davantage en termes d’humanité ! Les besoins vitaux doivent être adéquatement satisfaits…

contact@legitame.org

Association J’aime Le Vert

J'aime le vert J’aime Le Vert se défini aux travers les valeurs de préservation des équilibres naturels, de partage et de solidarité. Ainsi ses actions ont pour but de :

  • Sensibiliser et agir de manière collective pour la préservation et le développement de l’agriculture urbaine et de la biodiversité.
  • Promouvoir et rendre possible le recyclage des déchets organiques par le compostage en milieu urbain.
  • Agir pour le bien vivre ensemble et le développement durable.

Nous voulons apporter des solutions localisées et durables, trouvant l’équilibre le plus pertinent entre nos besoins et nos ressources. Ainsi J’aime Le Vert orquestre plusieurs projets d’agriculture urbaine qui s’attachent à reconnecter le citoyen urbain à son environnement et aux cycles naturels. Des actions de sensibilisation au gaspillage alimentaire sont organisées en lien avec Légitame. Des projets de plantations dans des bacs sur la chaussée (incroyables comestibles) sont appuyés pour redonner le pouvoir d’agir aux citoyens des villes. Des sites de compostage sont auto-gérés et produisent du compost permettant de nourrir la terre à partir des déchets organiques de 300 familles.

Contact@jaimelevert.fr

Association Les Cabas Paysans d’Alfortville

Une AMAP est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ayant pour objectif de préserver l’existence et la continuité des fermes de proximité dans une logique d’agriculture durable, c’est-à-dire une agriculture paysanne, socialement équitable et écologiquement saine.

Il s’agit aussi de permettre à des consommateurs d’acheter à un prix juste des produits d’alimentation de qualité, en étant informés de leur origine et de la façon dont ils ont été

produits, et de participer activement à la sauvegarde et au développement de l’activité agricole locale dans le respect d’un développement durable.

Un partenariat s’établit entre un groupe de consommateurs et un agriculteur de proximité. Il se formalise par un contrat dans lequel chaque consommateur achète en début de saison une part de la production (légumes, viande, fromage, oeufs…) qui lui est distribuée périodiquement à un coût constant. Le producteur s’engage à fournir des produits de qualité dans le respect de la charte des AMAP.

cabaspaysansalfortville@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *