Séisme à Haïti – se mobiliser et entrer en solidarité

  • -

Séisme à Haïti – se mobiliser et entrer en solidarité

Ce 14 août 2021, un séisme vient de nouveau frapper Haïti si meurtrie par tant d’événements ces dernières années ! Qui plus est, le Sud avait déjà été touché en 2016 par le cyclone Matthew qui avait tout détruit sur son passage. Quelle suite pour les groupes Alternatiba mobilisés sur le terrain? Un réseau d’entraide et de solidarité entre les groupes s’organise, avec des moyens financiers à récolter.

Le pays, particulièrement exposé et vulnérable aux impacts du  dérèglement climatique, vit un chaos politique depuis plus de deux ans. Difficile pour les habitant·es d’avoir accès à l’électricité, une connexion stable, ou parfois même aux ressources essentielles (l’eau, un toît). Les gangs organisés bloquent les secours et ressources sur les uniques voies d’accès. 

Le 14 août 2021, un tremblement de terre de magnitude 7,2 a causé de nombreux dégâts, plus de 2200 morts, des centaines de personnes portées disparues, des milliers de personnes blessées. 

Le GAFE (Groupe d’Action Francophone pour l’environnement) s’engage sur le territoire à travers notre mouvement citoyen pour le climat, Alternatiba, qui compte 30 groupes locaux, présents dans les 10 départements d’Haïti ). 

Selon les Nations-Unies, 800 000 personnes ont été touchées, 650 000 personnes ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence, plus de 2 200 morts, 320 personnes sont toujours portées disparues et 130 000 maisons ont été détruites ou endommagées.

Quatre groupes locaux Alternatiba ont été directement touchés: un dans le Sud, un dans la Grande-Anse et deux dans les Nippes)  voir la carte des groupes

Pour faire face à cette situation, Les militant·es sur place envisagent:

  • Organiser un réseau d’entraide entre les groupes locaux haïtiens en achetant par exemple des denrées alimentaires de première nécessité, comme le riz, produites par certains groupes locaux de l’Artibonite et les acheminer aux groupes groupes impactés.
  • Grâce aux moyens mobilisés, acheter des filtres à eau et les distribuer localement, ainsi que des contenants à eau lavables, afin de limiter l’usage des contenants à usage unique tels que sachets d’eau ou bidons en plastique. 
  • Permettre aux militant·es touché·es d’avoir accès à des soins appropriés.
  • Permettre aux militant·es touché·es de reprendre une activité économique le plus rapidement possible. 

Les enjeux sur place sont les suivants  :

👉 Sécuriser les militant·es des groupes locaux Alternatiba (sur le plan sanitaire, l’accès aux ressources, sur le plan économique) pour continuer les dynamiques locales

👉 pour leur permettre de poursuivre leurs engagements à la rentrée dans le Pacte pour la Transition Écologique et Sociale

👉 et continuer les différentes actions de plaidoyer pour le climat et le bannissement des contenants alimentaires à usage unique en polystyrène expansé

Renforcer leurs capacités existantes, développer les alternatives pour y faire face, et plus que jamais le Pacte pour la transition écologique et sociale permettra d’y répondre. Faire bloc tout·es ensemble plutôt que d’apporter une aide accessoire, non durable.

Contribue à l’organisation de ce réseau d’entraide : partage et fais un don


Rechercher sur le site

Reste informé·e !

Abonne-toi et reçois notre infolettre !

Suis-nous sur Twitter