Découvrez: Surfrider -

Découvrez: Surfrider

  • -

Découvrez: Surfrider

Découvrez nos partenaires porteurs d’alternatives : Surfrider

Sur l’ensemble du globe, les cinq océans jouent un rôle majeur dans la régulation de la pollution et la régulation du climat et des pollutions. En plus d’absorber du dioxyde de carbone, les océans absorbent entre 80 et 90% de la chaleur de l’atmosphère. Pour lutter contre le dérèglement climatique, il est donc indispensable de les préserver durablement.

C’est la mission que s’est donnée Surfrider, une association à but non lucratif fondée en 1990 par un groupe de surfeurs et surfeuses. Aujourd’hui forte de 1700 bénévoles, 10500 adhérent·e·s et 120000 sympathisant·e·s, elle développe ses actions de sauvegarde et de mise en valeur des océans et littoraux autour de 5 axes thématiques.

La qualité de l’eau

Surfrider tente de préserver la qualité de l’eau des océans grâce à deux types d’actions.

D’une part, un réseau de laboratoires et de partenaires lui permet d’analyser la qualité bactériologique de l’eau des zones d’activités nautiques et de mettre en évidence des problèmes de contaminations. En parallèle, l’association s’implique politiquement, au niveau des institutions européennes, afin de faire évoluer la législation pour garantir la santé et la sécurité des personnes pratiquant des activités nautiques.

Les déchets aquatiques

Les océans ne sont pas uniquement les lieux de vie d’une énorme quantité d’organismes, ils sont également la plus grande poubelle de notre civilisation. Entre la mort de centaines de milliers de mammifères, la suffocation de fonds marins (diminution de la teneur en oxygène des océans liée à la hausse de température) ou les multiples dégâts causés par les microparticules de plastique, la liste des conséquences du rejet de nos déchets dans les océans est longue. Surfrider s’engage pour réduire de 50% la quantité de déchets finissant dans les océans d’ici 2020.

Leurs actions s’articulent autour de trois axes :

  1. Sensibiliser la société pour changer les comportements
  2. Réduire le gaspillage industriel
  3. Suggérer des lois permettant de réduire la production de déchets polluants.

Ces trois axes se retrouvent dans leur moto : « étudier, éduquer, convaincre ».

Les transports maritimes

Constatant d’importantes insuffisances juridiques concernant la régulation du transport maritime, Surfrider a décidé d’agir pour limiter les risques de pollutions massives. Les marées noires, les dégazages, le déversement des eaux de ballast et autres pollutions diverses peuvent provoquer des dégâts irréparables aux écosystèmes marins. De plus, la pollution sonore des navires et les ondes de multiples sonars perturbent beaucoup la communication des espèces marines. La recette est la même : allier analyses de terrain, prévention des risques et actions en justice.

L’aménagement du littoral

16% de la population européenne vit dans des communes côtières. En France, c’est 10% de la population qui est concentrée sur des zones équivalentes à 4% du territoire.

Cette pression démographique, à laquelle s’ajoutent le tourisme et des activités économiques très diversifiées, accroît l’artificialisation des littoraux et menace les écosystèmes qui s’y développent.

Ces zones sont composées d’habitats variés (zones humides, systèmes dunaires, falaises et autres estuaires) et sans cesse fragilisés par l’urbanisation. Des actions de protection sont menées par l’ONG tant au niveau local qu’européen. Afin de diminuer l’impact écologique des nouveaux aménagements, Surfrider a développé « l’ingénierie démocratique ». A travers le dialogue et la sensibilisation, les parties prenantes et les citoyens peuvent se concerter avant d’agir.

La protection des vagues

Les vagues sont une ressource naturelle renouvelable largement sous-estimée. Surfrider s’est donné comme mission de les faire reconnaître comme une ressource patrimoniale unique.

A nouveau, leur plan d’action consiste à limiter les menaces directes et futures. Afin de sensibiliser les populations à l’importance des vagues d’un point de vue économique, culturel, historique et environnemental, l’association tente de les faire inscrire au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le site de Surfrider


741 932 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape d'un Tour.

Restez informés !

Entrez votre adresse électronique pour recevoir notre infolettre

-> Regardez nos vidéos sur la chaîne Youtube Alternatiba

Suivez-nous sur Twitter