Découvrez: Village Emmaüs Lescar Pau

  • -

Découvrez: Village Emmaüs Lescar Pau

Découvrez nos partenaires porteurs d’alternatives : Vilage Emmaüs Lescar Pau

“Aucune carte du monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas”, disait Oscar Wilde en 1891 dans L’Âme de l’homme sous le socialisme. La ferme d’ Emmaüs Lescar Pau pourrait faire penser à ce pays merveilleux, s’il n’était pas plutôt un laboratoire solidaire où l’on s’applique à rendre l’utopie concrète.

Fondé en 1982 à l’initiative de Germain Sarhy, dans les Pyrénées-Atlantiques, il s’agit d’abord d’une communauté fondée sur le modèle des communautés Emmaüs. La création de la ferme de Lescar-Pau a précisément été déterminée par la rencontre de Germain avec l’abbé Pierre, qui va amener la naissance de l’Association des Amis d’Emmaüs dans la région de Pau. Son fonctionnement est alors celui de toutes les communautés Emmaüs, soit un lieu d’accueil et de travail, fonctionnant grâce à l’activité des compagnons, personnes cherchant à se réinsérer au sein de la société.

Initialement installée à Mirepeix, la communauté déménage à Lescar, petit village des Pyrénées-Atlantiques en 1987. C’est cependant moins ce changement que l’achat de terres en friche en 1998 qui va déterminer la transformation de la communauté originelle, qui va petit à petit s’organiser autour d’une ferme où l’on pratique une agriculture écologique (sans pesticide, circuit court, …), dont le fonctionnement est inspiré entre autre de la pensée de Pierre Rabhi (1). Des 1,7 hectares originels, la surface cultivée va s’étendre d’années en années, avant d’atteindre les 7 hectares actuels. On y pratique aujourd’hui à la fois des activités de maraîchage, élevage et apiculture, dans le respect des règles de l’agro-écologie et du bien-être animal.

Parallèlement, les mobile-home dans lesquels vivaient les compagnons au début de l’aventure se sont peu à peu transformés en éco-habitations, formant un véritable petit village, un processus qui a trouvé son aboutissement en 2013, lorsque la communauté change de nom et devient officiellement le Village de Lescar-Pau.

La communauté représente donc un formidable champs d’expérimentations dans le domaine écologique, à travers la mise en pratique de procédés innovants tant dans le domaine de la production agricole que celui de l’architecture, permettant de proposer des alternatives au modèle dominant.

Il en va bien sûr de même pour la récupération, qui est l’activité principale des communautés Emmaüs et perdure aujourd’hui à Lescar-Pau. En effet, en plus d’une épicerie, une boulangerie, un restaurant, un bar et une crêperie, le village comprend une recyclerie-déchetterie où les compagnons d’Emmaüs continuent de redonner une seconde vie à ce qui serait ailleurs considéré comme des déchets. Cette activité est peut- être celle qui montre de façon la plus claire le lien entre écologie et solidarité, puisqu’au-delà de la préservation de l’environnement, cette activité permet la mise en valeur des savoir-faire de chacun des compagnons (hommes et femmes), qui regagnent une dignité en étant acteurs autant que bénéficiaires des actions mises en place par la communauté.

Si la communauté Emmaüs Lescar-Pau n’est pas le pays de l’utopie, elle représente une preuve concrète de la possibilité d’un autre futur.

Le site d’Emmaüs Lescar Pau

(1) Pierre Rabhi : essayiste, agriculteur bio, romancier, écologiste et poète français, fondateur du mouvement Colibris et « figure représentative du mouvement politique et scientifique de l’agroécologie en France. »


721 668 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape d'un Tour.

Restez informés !

Entrez votre adresse électronique pour recevoir notre infolettre

-> Regardez nos vidéos sur la chaîne Youtube Alternatiba

Suivez-nous sur Twitter