EnerCitY78, des citoyens prennent en main la production d’énergie renouvelable sur leur territoire !

  • -

EnerCitY78, des citoyens prennent en main la production d’énergie renouvelable sur leur territoire !

Tags : 

A Saint-Quentin-en-Yvelines, des citoyens ont monté EnerCitY78. Cette association a pour objectif de créer un outil participatif pour se réapproprier la production et l’exploitation d’énergie localement et engager la transition écologique et sociale.  Alternatiba s’est intéressé aux premières étapes de cette initiative en cours !

Ce sont des bénévoles du collectif Alternatiba Saint-Quentin-en-Yvelines qui ont pris l’initiative de créer EnerCitY78. Alors qu’ils étaient en charge d’organiser le quartier “production d’énergie” du Village des alternatives (6 et 7 juin 2015 à La Verrière), ils ont rencontré de nombreux acteurs de la transition énergétique, pris davantage conscience de ses enjeux, et décidé d’agir concrètement sur leur territoire.

Les quelques bénévoles ont alors décidé de former une coopérative, organisation démocratique et participative rassemblant des citoyen.ne.s motivé.e.s pour gérer des énergies renouvelables localement. La création d’une association a par ailleurs permis d’effectuer des recherches sur les types d’énergie, leur financement, la production et la distribution.  La réunion de lancement de cette association s’est même tenue durant le village ! Depuis, le noyau s’est un peu agrandi et la dynamique continue.

12107130_526949607455199_1300667613924744248_n

Leeroy, un des fondateurs d’EnerCitY78, explique pourquoi agir localement, en groupe de citoyen.ne.s, dans le domaine de l’énergie: “En France, on a l’habitude de laisser faire l’État et EDF. Les énergies renouvelables sont dans une logique différente, car par essence, elles sont locales. Donc il n’y a que localement qu’on peut exploiter cette énergie. C’est pas simplement souhaitable ou préférable, c’est indispensable! (…) On souhaite monter une coopérative car on a envie de démocratie et parce que c’est aussi comme ça que ça marche le mieux. L’Allemagne a pris le parti d’impliquer les citoyens, et cela a marché si bien, qu’aujourd’hui la moitié des énergies renouvelables est citoyenne. Les citoyens aux commandes se sentent impliqués. Les citoyens sont les premiers à vivre les changements, à vivre la transition, donc les projets doivent se faire avec eux. Ce type de projet s’inscrit pleinement dans l’économie locale: il y a une ressource d’énergie locale, une exploitation locale, des retombées locales notamment pour l’emploi.”

A titre d’exemple, les centrales villageaoises et Combrailles durables développent le photovoltaïque citoyen depuis plusieurs années déjà avec succès, dans le sud de la France.

13428585_617561038394055_4857033700643524259_n

Pour mener à bien ce projet, la petite équipe d’EnerCitY78 a identifié quatre champs d’action et s’est répartie la charge de travail. Dans le cadre du démarchage, les membres d’EnerCitY78 vont à la rencontre de particuliers et de mairies susceptibles de mettre à disposition leur toit. Ils ont élaboré plusieurs outils comme une plaquette et un diaporama pour assurer des présentations dynamiques auprès de différents acteurs. Sur les plans technique et financier, il s’agit d’une part de vérifier que les toits peuvent accueillir des panneaux photovoltaïques, contacter des installateurs, s’assurer que le bâtiment ne va pas être détruit dans les 20 années à venir. D’autre part, il faut vérifier que le modèle économique est à l’équilibre et prévoir les modes de financements nécessaires. Autre démarche importante, se pencher sur les aspects juridiques : il s’agit de se renseigner sur la legislation puis de créer une société en mesure de monter des contrats. La communication est aussi essentielle pour trouver des contributeurs en toits ou en argent, pour sensibiliser à la transition énergétique et expliquer le projet avec des outils pédagogiques et participatifs à destination de tout public. Leeroy est enthousiaste: “Ce projet reçoit énormément de soutien de la part des personnes rencontrées lors de présentation, de la tenue de stand, etc.!” Les actifs font aussi un travail de communication pour agrandir l’équipe.

L’association EnerCitY78 a adhéré à  Energie Partagée qui accompagne ce type d’initiative, et pour être au fait de l’actualité en lien avec son projet. Parmi ses partenaires, elle compte la mairie de La Verrière, des militant.e.s du réseau associatif local, ainsi que le Point Info Énergie et le Parc Naturel Régional, qui ont manifesté un intérêt pour le projet et sont des relais intéressants auprès du public et de différents acteurs.

15319307_701351506681674_1841095946287657480_n

A ce jour, les citoyen.ne.s d’EnerCitY78 ont déjà mené plusieurs actions:  participé à des formations données par Energie Partagé (comment faire un budget prévisionnel, quelles sont les étapes à suivre et les acteurs d’une coopérative d’énergie citoyenne) et créé une association portant le projet. Ils avaient entrepris la prospection de toits pouvant recevoir des panneaux photovoltaïques, mais une nouvelle réglementation change la donne. “Depuis le début du projet, on était sur une réglementation claire où les petites installations étaient rentables (moins de 80m3). Donc on était parti sur plein de petits toits chez des habitants et un toit moyen sur un bâtiment de la collectivité de La Verrière (280m3)”, explique Leeroy. “En 2017, le réglementation va changer, mais on ne sait pas à quelle date ni le contenu exact. Il est fort probable que les petites installations deviennent moins rentables donc tout le travail de prospection est à revoir. C’est un coup dur qui met la prospection et l’étude de toits en pause.”

Parallèlement, des bénévoles ont mis en place des outils pour organiser les tâches de travail en équipe, participé à plusieurs évènements pour présenter le projet aux habitant.e.s de la Communauté d’agglomération et aux élu.e.s de la ville de La Verrière – ville qui avait accueilli le Village Alternatiba en juin 2015 – et élaboré du matériel de communication et d’information (T-shirt, plaquette, maquette de maison solaire, etc.).

13445465_985615638174162_232151268946361549_n

Les prochaines étapes ? La prospection de toits tenant compte de la nouvelle réglementation, la poursuite de la mobilisation pour inclure davantage d’habitant.e.s et de citoyen.ne.s au projet, le lancement d’un financement citoyen, l’installation et le fonctionnement de panneaux photovoltaïques!  Initiative à suivre…


Rechercher sur le site

Reste informé·e !

Abonne-toi et reçois notre infolettre !

Suis-nous sur Twitter