1er village des alternatives à Dakar

  • -

1er village des alternatives à Dakar

Le 1er et 2 octobre, le collectif Alternatiba Dakar a organisé son premier village des alternatives : le Sunuvillage, un festival valorisant les alternatives locales au changement climatique.

C’est sur la place de l’obélisque à Dakar que de nombreuses personnes sont venues à la rencontre des 60 porteurs d’alternatives locales. Au programme : ateliers pratiques, table-rondes, activités culturelles et projections de films pour exposer des moyens concrets et accessibles à toutes et tous afin de lutter contre le changement climatique. Les ateliers pratiques, tels que ceux pour apprendre à faire son compost, permettent aux participant-e-s de s’approprier, dans l’échange, des solutions réfléchies et testées.

atelier

« Vivre ces solutions concrètes constitue une réponse à la fois aux fausses solutions et permet de rompre avec l’inertie pour redonner du pouvoir d’agir au citoyen et aux communautés. A l’opposé de ce que l’on voudrait nous faire croire, elles ne font pas régresser la société, mais au contraire contribuent à instaurer une société plus juste, plus équitable et plus conviviale et surtout, où le bien commun est l’affaire de tous. » déclarait Mariama Diallo, porte-parole d’Alternatiba Dakar.

mariama

Pour valoriser ces solutions, le village est organisé en différents quartiers thématiques : assainissement/ cadre de vie, agriculture saine/durable, pêche durable, énergie/climat, éducation à l’environnement, biens communs, citoyenneté/ démocratie/médias libre et enfin économie sociale et solidaire.

Au Sénégal, la population est d’ores et déjà confrontée aux conséquences du dérèglement climatique et les populations les plus vulnérables peinent à relever le défi de l’adaptation. D’autant plus que les activités extractives aggravent le problème dans certaines régions. Ousmane Sané, président de l’association environnementale Casamance horizons, était présent ce week-end pour parler de l’exploitation des gisements de zircon dans le sud du Sénégal : « L’avancée de la mer, l’érosion côtière mais aussi ce phénomène d’exploitation minière sur les côtes de la Casamance peuvent jouer sur la vie des populations, en termes de développement durable. C’est bon que le monde le sache ».[1]

activites-culturelles

Comme nous l’ont montré les Dakarois ce weekend, nombre de citoyennes et citoyens s’emparent de solutions concrètes aux problèmes causés par le système actuel, et les dérèglements climatiques qui en découlent. La promotion des alternatives et le partage de bonnes pratiques ont lancé une dynamique populaire qui gagne du terrain, aux quatre coins du globe. Le 21 et 22 octobre prochains, c’est au tour d’Alternatiba Haïti d’organiser son village des alternatives.

[1] http://www.rfi.fr/afrique/20161002-senegal-forum-dakar-climat-environnement-0


Rechercher sur le site

Reste informé·e !

Abonne-toi et reçois notre infolettre !

Suis-nous sur Twitter