[Tour Alternatiba] : J-2 avant l’arrivée !

  • -

[Tour Alternatiba] : J-2 avant l’arrivée !

Jour 107 – 19 septembre – Voves / Chartres

Nous partons à l’aube d’Orléans, direction la Beauce. Les cyclistes du jour sont répartis de telle sorte qu’une triplette masculine et une triplette féminine se taquinent dans une ambiance bon enfant ! Mais les rires sont vite remisés lorsque nous rencontrons quelques soucis avec le GPS, qui nous égare à de nombreuses reprises. De ce fait, l’étape du matin fut très éprouvante, entre les détours, le vent de face, l’humidité et les faux plats. De plus, le paysage linéaire de la Beauce n’a pas contribué à nous donner du baume au cœur pour pédaler. Au-delà de nous décourager, ces grandes étendues de champs en monoculture, à perte de vue, laissent transparaître une agriculture encore très productiviste, loin d’une agriculture raisonnée. Les champs de maïs et de betteraves à sucre se succèdent.

Après une rude matinée de vélo d’au moins 60 km, nous arrivons à Fains-la-Folie pour la vélorution. Nous sommes accueillis par la municipalité avec de quoi nous remettre de cette étape éreintante. C’est revigorés et accompagnés d’une vingtaine de personnes que nous faisons les derniers kilomètres jusqu’à Voves, où nous profitons d’une pause salvatrice. Nous partageons notre repas avec les jeunes scouts de la région, des militants locaux et Damien, courageux agriculteur en conversion biologique.

 

19

 

L’après-midi, nous pédalons sur des chemins plus agréables que le matin jusqu’au village de Morancez, départ de notre vélorution de l’après-midi. Mais en écho aux malheurs du matin, une triplette est obligée de déclarer forfait après une crevaison en pleine vélorution dans les rues de Chartres.

La journée s’est cependant terminée sous les meilleurs augures grâce au Village des Alternatives qui se tenait au pôle universitaire de Chartres où plus de 50 stands d’associations étaient présents. Plus de 1000 personnes ont ainsi pu déambuler entre les stands sur les questions d’agriculture et d’alimentation, de solidarité et de partage, d’énergie ou d’environnement. La problématique de l’éco habitat est celle qui fut la plus fournie : maison en paille, éco matériaux, phytoépuration, partage sénior… Cette journée festive et citoyenne fut également agrémentée de jeux et d’ateliers pour petits et grands, conférences et débats. Des professionnels et des témoignages individuels ont ainsi animé des conférences sur le climat, la finance, ou encore sur le reboisement et la biodiversité. Un grand merci aux 80 bénévoles sans qui Alternatiba Chartres n’aurait pu être une aussi belle réussite !

 

 

 

Jour 108 – 20 septembre – Rambouillet

Nous nous réveillons après une bonne nuit à l’auberge de jeunesse, avec encore pour certains, dans les yeux les couleurs de la fête de la Lumière de Chartres. L’étape aujourd’hui est particulière puisque nous ne pédalons que le matin pour arriver à Rambouillet pendant le village Alternatiba. Le revers de la médaille, c’est qu’il faut faire les 40 kilomètres dans la matinée !

On voit souvent la Beauce chartraine comme un plat pays. Démenti formel de tous les cyclistes du Tour ce matin. Plusieurs jolies côtes nous coupent le souffle et presque les jambes. Mais il fait beau, et le plaisir de pédaler ensemble est toujours là. Malgré tout, nous sommes contents de voir surgir le panneau Île-de-France, annonçant la fin du voyage. C’est l’occasion d’une photo et d’une petite pause bienvenue.

 

20

 

On a un peu de mal à croire que depuis juin, nous avons réellement parcouru tout ce chemin, plus de 5 400 kilomètres pour arriver aujourd’hui aux portes de la région parisienne. Cela semble un peu irréel. Le pari était fou et aujourd’hui nous sommes sur le point de le réaliser !

Notre première vélorution francilienne traverse la forêt de Rambouillet et longe les murs de la Bergerie Nationale. L’exemple d’une institution très ancienne (elle date de Louis XVI), qui pourrait trouver une continuité en participant au soutien d’une agriculture ancrée dans les territoires, en s’orientant résolument vers la sauvegarde et la relance des races anciennes et locales de brebis… si elle dispose des moyens nécessaires.

 

20-2

 

Nous finissons par le parc du château pour déboucher dans un village Alternatiba très dense et vivant. Nous sommes accompagnés pour les 100 derniers mètres par la Batucachapo, très belle entrée, merci à eux !

Le village fourmille d’alternatives. Les classiques, celles qui sont partout et aussi d’autres qu’on voit souvent mais dont on parle trop peu. Dans le domaine de l’information, on aperçoit un stand Wikipedia, cette encyclopédie en ligne entièrement gratuite et sans pub, financée par les dons, ou encore le magasine Kaizen du mouvement Colibri, qui explore les multiples facettes de l’écologie. Des alternatives culturelles avec L’art est dans le pré : c’est un jardin particulier qui ouvre pour des expositions d’artistes et d’artisans, des ateliers d’écriture etc. RDV le 27 septembre à Saint Robert. L’éducation avec une école Montessori et un espace de jeux coopératifs pour les enfants. Une zone de gratuité, une collecte de solidarité avec les réfugiés… Et  pour accompagner, un programme de conférences, d’ateliers et d’animations : théâtre de l’opprimé, polyphonies… Nous regrettons de ne pouvoir rester aux concerts mais nous sommes heureux de voir que le public est bien présent -2000 personnes seront passées sur l’ensemble de la journée- et que la fête va durer.

Belle manière d’amorcer notre tour d’Île-de-France !

 

 

Jour 109 – 21 septembre – Journée sans pédaler (Rambouillet)

Après le village Alternatiba de Rambouillet, nous sommes accueillis chez Evelyne à Le Perray, une petite ville à quelques kilomètres. On traverse la forêt de Rambouillet par une route au nom évocateur : route de Coupe-Gorge. La maison d’Evelyne est vite envahie par l’équipe, à laquelle viennent se joindre Sylvie, Sabrina et Iban. Le cadre est champêtre : bâtisses en pierres meulières, étang, lapins, poules… et les tomates du voisin que tout le monde apprécie.

 

https://alternatiba.eu/rambouillet/wp-content/uploads/sites/43/2015/09/2015-09-21-perray3.jpg

 

Sur la pelouse, les triplettes sont en réparation, on compte et recompte le stock de tee-shirts Alternatiba. Les camions font l’objet d’un relooking avec des affiches pour l’arrivée en Île-de-France. Dans la grange se tiennent les réunions de préparation des prochaines étapes, et surtout du point final du Tour : l’arrivée à Paris.

Cette arrivée à Paris samedi 26 septembre permettra alors de cristalliser un mouvement citoyen pour une société plus juste, plus solidaire et à même de relever le défi climatique, avec 50.000 personnes attendues sur l’ensemble du week-end. Ce sera également un temps fort de convergence des alternatives et des luttes et résistances. De nombreuses personnalités internationales sont attendues, mais aussi des dizaines de porteurs d’alternatives et de luttes locales, rencontrés tout au long de ce périple de 5600km, qui viendront montrer leur implication dans la lutte contre le changement climatique et la mise en place des alternatives. Ils seront à Paris samedi pour l’arrivée du Tour, et vous ?

 

mosaique-jyserai


Rechercher sur le site

810 289 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape d'un Tour.

Restez informés !

Entrez votre adresse électronique pour recevoir notre infolettre

-> Regardez nos vidéos sur la chaîne Youtube Alternatiba

Suivez-nous sur Twitter