Le Tour Alternatiba au Luxembourg et en Belgique : entre rencontre au sommet et village des alternatives !

  • 1

Le Tour Alternatiba au Luxembourg et en Belgique : entre rencontre au sommet et village des alternatives !

Jour 52 – 26 juillet : Nancy – Pont à Mousson – Metz

Après un solide petit déjeuner vegan et un dernier remerciement à Rudy d’Alternatiba Nancy pour son accueil, nous poursuivons notre route vers le nord, direction Pont à Mousson, en Meurthe-en-Moselle. L’équipe, prête à partir, connaît quelques changements avec le départ de Julie, qui profitera d’une période de repos bien méritée car sur la route depuis Bayonne ; l’arrivée de Vincent de Lille qui pour sa première journée s’est essayé à la conduite du vélo-générateur lors des vélorutions ; et la reprise de Coline, le temps de soigner quelques plaies handicapantes suite à une mauvaise chute pendant sa participation à la Coordination Européenne. En suivant majoritairement des chemins de halage, notre étape du jour se présente comme relativement courte et facile, parfait pour ré-habituer les organismes.

 

Sans titre-1

 

Pont-à-Mousson est connue pour son activité sidérurgique et notamment ses fameuses plaques d’égouts qui équipent nombre de villes dans le monde entier. Là bas, nous attend un groupe d’habitants membres du collectif Mousson Citoyenne, œuvrant pour la transition du bassin de vie du territoire. Le trajet, très roulant, se fait rapidement comme prévu et se termine avec quelques tours autour de la place Duroc en vélorution. Le repas, en extérieur, sous le soleil, local et fait maison, tient du banquet et on ne sait où donner de la tête tant les plats donnent envie. La tarte au quetsches, une spécialité du coin, aura notre faveur.

 

Alternatiba-Metz3 copie

 

La poursuite en territoire mosellois continue l’après-midi sur le même rythme jusqu’à Metz, afin de rejoindre Martina de Greenpeace, notre contact local. Deux membres des Amis de la Terre Allemagne nous accompagnent ainsi qu’une pluie intermittente et tenace. A Metz, une dizaine de tentes ont été dressées sur le lieu de notre arrivée, place de la République, pour l’organisation d’un village associatif. Malheureusement, la pluie a redoublé de vigueur entre-temps gâchant quelque peu les festivités et refroidissant la température. Sans nous décourager, nous assurons dans la foulée notre présence au stand et répondons aux sollicitations. La fin de la journée se déroulera au sec au cinéma le Concorde pour la conférence quotidienne tenue par Txetx et Totof ainsi qu’à l’auberge de jeunesse « Carrefour » pour le reste de l’équipe, où nous passerons la nuit.

 

 

Jour 53 – 27 juillet : Metz – Thionville – Luxembourg

Le lendemain, c’est à la Maison du Vélo de Metz que s’effectue la routine matinale faite de réglages de tandems, rangement du camion et remplissage de gourde. Le temps de nous mettre sur les bons rails en suivant Hervé de la Maison du Vélo, nous entamons sans tarder notre route vers le Luxembourg en suivant la Meuse, toujours sous un temps ombrageux. Une bonne vingtaine de kilomètres nous sépare des abords de Thionville où nous retrouverons à Uckange la quarantaine de cyclistes de l’AlterTour ainsi qu’une trentaine d’enfants encadrés par l’association Delacroix. Comme la veille, l’allure est bonne, Jacques en vélo couché ferme le groupe et il nous faut à peine 1h30 pour faire la jonction avec l’AlterTour.

 

Sans titre-2

 

Le cortège ainsi formé peut se diriger ensuite vers le centre ville de Thionville pour rejoindre Rive en Fête. Basé sur les quais de la Moselle, cet événement regroupe de nombreuses structures sociales, environnementales et périscolaires de la ville lors duquel nous remettons le pacte de la Transition à Mme Renaud, adjointe à l’environnement de la Ville. Un nouveau  festin roboratif nous attend sur place et, tout comme à Pont à Mousson, nous sommes impressionnés par le travail, le nombre et la qualité des plats proposés cette fois ci par les membres de l’association Eve (Ecologie et Vivre Ensemble). La cerise sur le gâteau restera sans conteste le miel sorti brut de la ruche par Mickael, apiculteur de son état. Basée au nord de la Moselle, Eve est très active sur son territoire : grainothèque, zone de gratuité, arbre à engagement, conférence, espace citoyen…

 

Sans titre-3

 

Nous sommes emmenés jusqu’à Luxembourg-Ville par un sympathique couple luxembourgeois rencontré à mi-journée, passionné de tandem. Avec leurs deux enfants, ils pédalent sur une quadruplette jaune, le premier vélo 4 places du genre fabriqué par PedalPower, le fabriquant des vélos multiplaces du Tour Alternatiba. Ce sont des cyclistes chevronnés, nous ouvrant une voie royale le long d’une route nationale. Le Luxembourg est pays vallonné, les côtes et les descentes s’enchaînent à une bonne cadence. Arrivés en fin d’après-midi à Luxembourg Ville, nous soufflons sur une petite place avant de retrouver de nouveau l’AlterTour pour former un véritable peloton jusqu’à l’arrivée finale place Guillaume II. S’en suivent deux prises de parole, celle de Fanny pour Alternatiba et celle de Mathieu Fromont de l’AlterTour. Pionnier en la matière, l’AlterTour est un témoin privilégié de l’extension des alternatives. Mathieu nous précise ainsi qu’il y a quelques années une centaine de kilomètres pouvaient séparer deux initiatives, désormais l’équipe organisatrice n’a plus aucun mal à en identifier plusieurs dans un rayon de 30 km.

Nous nous retrouvons enfin tous ensemble pour une soirée commune au Chalet des Scouts situé sur les hauteurs de Luxembourg. L’ambiance est détendue, conviviale et chacun est libre de participer aux activités proposées : débat sur l’urgence climatique, diaporama de présentation des différentes alternatives sociales et écologiques rencontrées par l’AlterTour, ou encore feu de camp et musique.

 

 

Jour 54 – 28 juillet : Luxembourg – Arlon – Marbehan

La première et dernière matinée au Luxembourg est marquée par la rencontre avec Carole Dieschbourg, ministre de l’environnement du Luxembourg et présidente du Conseil Environnement de l’Union Européenne (UE), à l’occasion de laquelle un certain nombre de préoccupations et d’interpellations en lien avec la position européenne pour la COP21 ont été formulées. (Voir l’article consacré à cette rencontre.)

 

DSC_1102

 

Nous reprenons la route vers Arlon en fin de matinée, guidés par Benjamin. Arlon est, avec ses vestiges romains, l’une des plus anciennes villes de Belgique, situées juste après la frontière dans la province belge du Luxembourg. L’étape est courte mais pentue. Un comité d’accueil nous attend sur le perron de l’ancien palais de Justice place Leopold, où une petite réception a lieu en présence de Vincent Magnus, Bourgmestre d’Arlon, Xavier Bossu, représentant du gouverneur de la province du Luxembourg et Thérèse Mahy, député de la province en charge du développement durable. Nous y rencontrons, Daniel, notre référent d’étape à Marbehan. Et même si nous ne logerons pas chez lui, il se comporte en véritable hôte et nous témoignera d’une grande attention.

Juste avant de reprendre la route, Xavier Bossu nous fait visiter le conseil provincial (l’équivalent du département en Belgique) et nous explique toutes les subtilités du maillage institutionnel belge.

 

Sans titre-4

 

Ensuite, nous partons direction Marbehan via Habay, avec toujours comme poisson pilote le couple de tandemiste luxembourgeois. Plusieurs membres de Luceole nous attendent à Habay juste avant la vélorution du jour. Il s’agit d’une coopérative citoyenne comptant actuellement 470 membres et portant depuis 2010 un ambitieux projet : l’exploitation d’un parc d’éoliennes pour une production d’électricité 100 % renouvelable. A travers son discours mobilisateur et énergique avant la vélorution, Pierre Stassart, représentant la coopérative, nous rappelle à tous combien il est important d’enclencher concrètement et rapidement la transition citoyenne avec ce type de projet et pointe également les « manœuvres politiques » contrecarrant les meilleures volontés, en faisant référence à l’annulation récente du permis de construire de leur 6 éoliennes capables de fournir de l’énergie pour 7500 ménages et d’éviter le rejet de 12500 tonnes de CO2 par an. Un sérieux coup dur pour Luceole… « Face aux urgences environnementales et climatiques, si le politique barre la route aux projets de qualité dans lesquels des citoyens peuvent trouver collectivement la motivation de participer aux changements nécessaires à la transition énergétique, cette dernière restera un vœu pieu voué à l’échec et les beaux discours que nous entendons aujourd’hui et demain à quelques jours de la conférence COP21 sonneront creux. Ce n’est pas ce que nous attendons ! » C’est sur ce ton déterminé que nous entamons une longue et venteuse vélorution sur 10 km composée d’une trentaine de cyclistes avant d’entrer dans la commune de Marbehan et son festival « Change le Monde » spécial Alternatib’Habay.

 

Sans titre-5

 

Une foule familiale est au rendez-vous pour nous accueillir. C’est étonnant de constater l’impact d’Alternatiba dans cette région de Belgique! Malgré la fraîcheur de la soirée, rien ne manque et nous profitons sans peine de l’ambiance joviale et du très bon concert de musique pop, rock et celtique organisé pour l’occasion, le tout, bien sûr arrosé d’Orval, la bière locale.


1 Comment

Environnement | Pearltrees

août 9, 2015at 7:05

[…] Que recouvre la gestion durable des déchets ? Réutiliser plutôt que jeter. GES_assiette-planches2010.pdf. Toutsurlenvironnement.fr – Portail de l'information publique environnementale – Tout sur l'environnement. Eco-Emballages. Ministère du Développement durable. Nos enfants nous remercieront. […]

Rechercher sur le site

836 775 !!

Nombre de personnes ayant participé à un Village Alternatiba ou à une étape d'un Tour.

Restez informés !

Entrez votre adresse électronique pour recevoir notre infolettre

-> Regardez nos vidéos sur la chaîne Youtube Alternatiba

Suivez-nous sur Twitter