Revue de presse Climat & COP21

  • 0

Revue de presse Climat & COP21

Bonjour à toutes et à tous,

Cette semaine dans la revue de presse climat & Cop 21, dépression atmosphérique sur les engagements des États et ceux de la France, qui invite à l’action ! Avec notamment :

 

Le pessimisme quant à l’accord envisagé pour la Cop, avec l’annonce d’un dépassement prévu de l’objectif de +2°C :

photo lefigaro

Les Français pessimistes sur l’issue de la conférence climat – Le Figaro – 5 novembre ; où un sondage montre que 40 % des français “ne croient pas qu’un engagement déterminant pour l’environnement et contre le réchauffement climatique sera pris dans le cadre” de la Cop, que “les plus âgés sont les plus sceptiques”, mais que la majorité en attend quand même beaucoup.

Climat : l’objectif des 2°C ne sera pas atteint – Actu-Environnement – 1er novembre ; où le secrétariat de l’ONU s’est livré à un exercice de compilation et calcul des contributions remises par les États… qui “situeraient la planète en 2030 sur une trajectoire comprise entre 2,7 à 3°” de réchauffement, soit bien plus que l’objectif des 2°C.

COP 21 : s’en réjouir ou en pleurer – Libération – 30 octobre 2015 ; où l’on tente de voir le verre à moitié plein, estime que 2,7 c’est mieux que +4°C, où l’on pointe les bons et mauvais élèves, et le caractère non-contraignant des contributions.

Seyni Nafo (porte-parole du groupe africain de la COP21) : “l’Afrique ne signera pas un accord sans ambition” – Novethic – 30 octobre ; où le Groupe africain qui représente 54 pays et près d’un milliard d’habitants plaide pour un accord “ambitieux et équitable”, avec “un niveau de soutien financier et technique” des pays développés crédible.

Et en vidéo, le Monde revient sur la notion de point de bascule tandis que BFM s’interroge : La COP21 peut-elle vraiment réussir ?

 

L’exemplaritée écologique de la France sur le climat critiquée, après l’annonce notamment de reprise du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes

François Hollande et l’excellence écologique ? La bonne blague ! – Libération – 2 novembre ; où l’on souligne le grand écart du gouvernement sur l’écologie à l’approche de la Cop 21, comparant les discours à l’abandon de l’écotaxe, le tout routier, la baisse du budget du ministère de l’écologie, les permis de recherche d’hydrocarbures…

photo terraeco

« Une sortie du diesel est possible en cinq ans » – Terra-Eco – 27 octobre ; où l’économiste Thomas Porcher soutient l’alignement fiscal du diesel à l’essence proposé par Ségolène Royal et propose d’aller plus vite vers la sortie du diesel, sans risque pour l’emploi ni pour les comptes publics.

Notre-Dame-des-Landes: les écologistes furieux de la reprise des travaux – Libération – 30 octobre ; où les mouvements écologistes s’insurgent de la volonté du gouvernement de maintenir le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et du lancement d’un appel d’offre pour commencer les travaux.

Cela alors même que Reporterre rappelle le surcoût de la création d’un nouvel aéroport par rapport à la rénovation de l’existant, et que les opposants s’organisent pour empêcher la reprise du projet.

L’occasion de revenir également sur la campagne Tafta ou climat, il faut choisir.

 

La visite du président Hollande en Chine, sous le signe du climat

Hollande cherche l’appui de Pékin pour la Cop21 – Les Échos – 2 novembre ; où l’on s’intéresse aux objectifs de la visite du président Hollande en Chine, afin d’avancer sur certains points clés de l’accord comme la clause de révision… mais aussi pour promouvoir des investissements dits “verts” dans l’économie française et particulièrement dans le nucléaire.

Climat. La Chine brûle bien plus de charbon qu’on ne le croyait – Courrier International – 5 novembre ; où l’on révèle que le premier pays pollueur de la planète brûlerait chaque année 17 % de charbon de plus que ce qu’annoncé officiellement… une erreur qui représente “plus que ce que l’économie allemande émet chaque année à partir des carburants fossiles”.

Climat : une déclaration franco-chinoise qui peine à faire bouger les lignes – Actu-Environnement – 2 novembre ; où l’on se penche sur la déclaration commune France/Chine qui se veut volontariste, mais ne contient aucun engagement contraignant ni de grande nouveauté par rapport aux ambitions données par les deux pays.

photo lemonde

Le levier économique à utiliser avec justesse et justice :

Les plus pauvres émettent 2 000 fois moins de gaz à effet de serre que les plus riches – le Monde – 3 novembre ; où l’économiste Thomas Piketty publie une étude faisant le lien entre inégalités économiques et inégalités d’émission de GES, et propose une taxation carbone et une taxe progressive sur les billets d’avion pour financer l’adaptation au changement climatique.

Lutter contre le changement climatique sans « creuser les inégalités » – Le Monde – 3 novembre ; où l’on s’interroge sur le meilleur instrument économique pour donner un prix au carbone, et où l’on conclue sur la nécessité de mettre en place une taxe environnementale accompagnée d’un impôt sur le revenu plus progressif.

Climat : l’OIT pointe les enjeux du marché de l’emploi – Les Échos – 3 novembre ; où l’OIT affirme que la transition écologique et l’adaptation au changement climatique peuvent créer des dizaines de millions d’emplois à l’échelle mondiale, à condition d’anticiper les reconversions des filières polluantes.

COP21 : les entreprises face au défi du changement climatique – Les Échos – 5 novembre ; où les Échos réalisent un dossier sur différentes initiatives d’entreprises pour lutter contre le changement climatique, en présentant notamment la transition d’EDF et de Total du Charbon vers le Gaz, l’engagement de Carrefour contre la déforestation, ou encore le développement des bâtiments à énergie positive.

Et pour aller plus loin, alors que certains veulent faire de la nature un marché économique, l’Économie sociale et solidaire se bouge pour le climat ! 

 

Et les banques qui s’assoient sur les énergies fossiles et l’évasion fiscale… mais sans chaises !

Énergies fossiles : les banques françaises ont toujours les mains sales – Terra Eco – 5 novembre ; où un rapport d’Oxfam et des Amis de la Terre nous apprend que les grandes banques françaises et internationales investissent presque 10 fois plus dans les énergies fossiles que dans les énergies renouvelables.

“50 nuances d’évasion fiscale” : comment la France continue de privilégier les multinationales – Novethic – 3 novembre ; où l’on découvre que la France n’est pas exemplaire en termes de transparence fiscales des entreprises et qu’elle soutient “une course au moins disant fiscal” à travers divers mécanismes.

Le mouvement des « faucheurs de chaises » s’amplifie – Reporterre – 4 novembre ; où l’on revient sur l’important développement des actions de réquisition de chaises dans les grandes banques en France, et son objectif : la fin de l’évasion fiscale pour ré-investir dans la transition pour le climat.

Rue 89 a d’ailleurs suivi une équipe de faucheurs de chaises à Bordeaux, où pour la première fois, une activiste à été placé en garde à vue, avant d’être relâchée.

 

_________

 

Et en bonus :

 

Une dénonciation grandissante du “Greenwashing” et des doubles discours de certaines entreprises avec l’ouverture des prix Pinocchio du climat, la critique du salon Solutions Cop 21, ou celle d’entreprises comme la BNP Paribas et EDF (avec un nucléaire cher et dispensable).

Le Fonds vert en question, avec un point d’étape sur ses défis pour la réussite de la Cop, mais aussi sur les débats très politiques qui l’animent.

La fin du chocolat, de la bière et du café, menacés par le dérèglement climatique…en France comme en Belgique.

Des initiatives variées pour parler du climat à d’autres publics, avec du rap à Marseille, un show télévisé de 24h, un lien audacieux fait avec le football, un autre avec la philosophie, des marathons de création numérique… ou encore le verdissement de la tour Eiffel à partir du 28 novembre.

Un retour sur des engagements internationaux, avec le cas de la Corée du sud et de son double jeu entre pays émergent et important émetteur de CO2, celui du Canada et de son nouveau Premier Ministre qui affirme son engagement pour le climat, mais aussi la question du calcul des émissions liées à la consommation et pas que à la production… ce qui change tout et donne une responsabilité bien plus grande aux pays développés.

Agriculture et climat, avec une vidéo sur ce lien de la Confédération paysanne, un plaidoyer pour l’agro-écologie respectueuse du climat, et le recours très controversé à de nouvelles technologies en la matière.

Des questions autour de la sécurité et des risques de violence dans les mobilisations en parallèle de la Cop : sur les actions envisagées, les inquiétudes de la direction du renseignement qui ont fuité ou encore le dispositif prévu. L’occasion de rappeler l’attention à porter au traitement de l’information facilement déformée sur ces sujets… avec des versions parfois très différentes comme entre ici et .

De la vulgarisation climatique, en mots, en chiffres, sur des plateaux télé ou en chronique vidéo.

Des constats alarmants du dérèglement climatique toujours, notamment du côté des océans et de leur biodiversité, du bouillonnement de méthane dans les fonds marins, et de celui des glaciers qui s’effondrent

Des nouvelles de l’organisation pratique de la Cop, avec la réponse officielle du gouvernement sur la question des visas et des contrôles aux frontières… mais aussi un scandale sur les salariés embauchés, venus de loin et pas de la région, pour des conditions et rémunérations qui ne respectent pas le droit du travail français.

 

Bonne lecture, et bonne semaine !

Victor Vauquois


Leave a Reply