Bilan de l’action du 29 nov – CR du 8/12/15

  • -

Bilan de l’action du 29 nov – CR du 8/12/15

CR de la réunion-bilan de la “Coalition Climat : Toutes et tous à Marseille” mardi 8 décembre, 18h, au local d’ATTAC-Solidaires, bd Longchamp,  sous forme d’un apéritif convivial.

Si vous n’avez pas pu venir, vous pouvez renseigner  le questionnaire-bilan.

Nous étions 20 participants, dont quelques-uns qui n’ont pas participé à la Chaîne humaine du 29 novembre, ¼ sont inscrits sur le we d’actions climat à Paris, post-COP21.

Les aspects du bilan :

Ce qui a très bien marché

Ce qui pourrait être amélioré

Écoute, démocratie dans le groupe, gouvernance du collectif, organisation des plénières Manque d’inter-connaissance entre nous (absence de jeux brise-glace dans nos rencontres)
Encadrement le jour J Trop discipliné, courtois. On a manqué d’insolence (notamment passage piéton, vis-à-vis des automobilistes) on n’a pas essayé de s’approprier la rue, route mais on est resté sur les trottoirs

service d’ordre: ambivalence entre un groupe qui encadre, mais qui s’octroie de donner des ordres… discussions naissaient pendant la manif

Les relations avec les forces de l’ordre On avait pensé mais pas organisé notre réaction si cela s’était orienté vers une confrontation violente
Une diversité dans les participants : intergénérationnel etc.
Nombreux Pas de coordination suffisante entre la tête et la queue de la chaîne humaine
Pacifistes, bonne humeur tranquille, pas de débordements Commerçants du marché de Noël parfois virulents, mais y a-t-il eu concertation avec eux en amont ?
Ambiance festive, musicale, joyeuse Quels impacts ? Quelles sont nos limites dans la désobéissance civile ? Au delà du symbolique…
Les retombées presse nombreux pour certains Quelle posture adoptée face à des médias tels que BFM ?

Peu de retombées pour certains. Travailler la visibilité sur les médias : pr plus

Forme de mobilisation intéressante : la chaîne humaine. A approfondir. Messages climatiques en avant et banderole (« chapelles ») en retrait, proximité avec les passants pour échanger (et plus facile à compter!) bon moyen de détourner l’interdiction Absence de mégaphones

Freezing pas assez nette

Manque de discours à la fin, de final

Unité visuelle avec le thermomètre Les parapluies n’ont pas été compris par tous
Diversité des messages pancartes

tout le monde portait des messages ! Implication perso des gens qui avaient fait leur message

>nous avons des solutions concrètes+ et des exigences de mesures pour les dirigeants

Trop peu de slogans à dire/chanter (audio), pas assez variés
La réactivité du groupe face à l’interdiction par les autorités Communication : la diffusion des tracts et affiches chez les commerçants n’a pas suivi le plan prévu initialement, du coup beaucoup de gâchis avec des imprimés qui restent sur les bras…
A rassemblé un grand nombre de réseaux variés, divers… notamment l’échelle régionale Une certaine confusion avec plein d’organismes différents… mais aussi convergence, fédérés donc aussi bien. Continuer à ouvrir à de nouveaux secteurs
Visibilité après mobilisation : la guirlande à Longchamp est restée 3 jours et un peu partout dans le centre ville on voyait des thermomètres
Autogestion de la chaine : chacun assurait les choses, les enfants qui répondaient aux journalistes…
Choix du parc Longchamp et multiplier les signatures de la pétition (x3)

Les points principaux à retenir

=> la désobéissance, unité visuelle (timbre, tonalité), format chaine humaine (plusieurs avantages : impressions de monde, de longueur, porosité qui offrent une meilleure interaction avec les passants), danse et farandole, diffusion tracts en amont car chouette discussion avec les gens, attention positionnement par rapport à certains médias (« fascisants »), visibilité des pancartes pendant plusieurs jours après, messages positifs et portés sur des solutions (et pas tant « contre », dénoncer).

La suite de la réunion : discussion autour d’un verre

Autour du buffet garni des plats confectionnés pour la plupart maison, Joel nous a fait un retour d’expérience sur son vécu des actions climat à Paris du we 5-6 déc. : tribunal de la nature, impacts sur les émissions carbone de l’activité militaire, rencontres avec des délégations d’Amérindiens…

Dans cette 2e heure conviviale, plusieurs informations ont été discutées, notamment les perspectives du collectif climat Marseille et de la coalition régionale.

Agnes a évoqué l’idée émise par quelques-uns de vivre une action sur Marseille pour la clôture de la COP21, sous forme d’un « comité de départ » à la gare St-Charles vendredi (8h15 > 8h45) pour accompagner les 20 marseillais qui prennent le train via les Amis de la terre pour participer au D12 à la capitale le lendemain. Il a été convenu de venir avec ses « thermomètres » épinglés sur ses vêtements, Joel distribuera quelques informations imprimées aux passants, une affiche sera aussi réalisée « Climat, le dernier mot aux citoyens du monde » (par Agnes).

Il n’a pas été discuté de retours sur le programme d’Aubagne en transition avec un action par jour, ni sur la « lettre au président » écrite par JC de Filiere paysanne, ni sur l’appel au maintien des mobilisations (le national n’ayant pas encore envoyé le texte).

Concernant le décryptage des négociations en cours au Bourget, personne n’était en mesure d’expliquer si ça tendait vers un accord ambitieux ou décevant, les informations étant difficiles à glaner.

On a conclu par le rappel de la Grande fête du 30 janvier, qu’un mail -tout début janvier- sera envoyé sur la liste mc2+Alternatiba+transition, afin que chacun puisse participer à son organisation. Ce rassemblement a pour but de :

1/ célébrer les mobilisations citoyennes du climat en 2015,

2/ de nous réunir pour échanger sur la suite du mouvement dans notre région (certains proposent des ateliers collectifs l’après-midi : rétrospectives 2015 avec nos supports audiovisuels ; fresque d’expression et/ou boite à idées pour les actions 2016 avec inscriptions des personnes sous chaque idée pour constituer des groupes, autour du calendrier de l’année organiser quelques temps de rencontre en plénière, et les actions à mener sur l’agenda les groupes étant autonomes…).

 


Newsletter

Restez informé-e-s en vous inscrivant à notre NEWSLETTER

Changeons le système, pas le climat !