Les pieds sur terre – Marche citoyenne sur les aéroports – Annulé pour intempérie – samedi 3 octobre 10h-13h depuis le stade Charles Erhmann (Tram L2 – CADAM) à Nice

Samedi 3 octobre à 10h

Depuis le stade Charles Erhmann (Tram L2 – CADAM), tous les citoyens de la région sont conviés à une marche festive et pacifique en direction de l’aéroport de Nice, dont l’extension est toujours contestée en justice par les citoyens.

Le Samedi 3 octobre, nous appelons à rester LES PIEDS SUR TERRE à ce secteur qui n’est rien d’autre aujourd’hui qu’une aberration climatique, écologique et sociale.

“Depuis la nuit des temps, l’être humain a toujours rêvé de voler… Son rêve accompli, les éléments se rappellent à lui et lui prient de bien revenir les pieds sur terre…

Le trafic aérien représente 7% de l’empreinte carbone de la France. https://rester-sur-terre.org/sinformer/#impact

Ce trafic double tous les 15 ans. L’extension de l’aéroport de Nice entraînerait une croissance de plus de 50% du trafic d’ici 2030. https://rester-sur-terre.org/sinformer/#impact

Un trajet en avion est jusqu’à 40 fois plus émetteur de Gaz à effet de serre que le même en train. http://multimedia.ademe.fr/…/chiffres…/html5/index.html#

Les prix bas des vols sont le fruit de fortes subventions des collectivités et d’une injustice fiscale forte avec l’absence de taxe sur le kérosène par exemple.

La moitié du trafic aérien français n’est le fait que de 2% de la population.

Les espoirs “d’avions verts” sont des fantasmes que le secteur aérien met en avant pour entretenir une activité climaticide.

Les compensations carbone par plantation de forêts pour “neutraliser” les émissions sont un mythe entretenu pour tromper les utilisateurs de l’avion. Il faudrait planter des forêts sur 36% de la métropole pour compenser le seul trafic intérieur.

Outre l’aspect climatique, la pollution atmosphérique induite par les autres polluants, les nuisances sonores et l’impact sur la faune sauvage sont autant de conséquences désastreuses au niveau local qui impactent directement la vie de tous et toutes.

C’est pourquoi, le 3 octobre, Citoyens Pour Le Climat Nice et de nombreuses organisations maralpines*, soucieuses de l’avenir de leurs concitoyens, appellent à suivre le mouvement national « marchons sur les aéroports », initié par Alternatiba et ANV-Cop21.

*organisations en co-organisations de l’événement

Les organisateurs prendront les dispositions nécessaires pour assurer les mesures sanitaires nécessaires.

 

“Difficile de se mobiliser dans ce contexte de défiance généralisée, de confusion entre priorités. Beaucoup semblent résignés. Ne nous laissons pas perturber, ni endormir. Une bonne façon de se revigorer est d’agir ensemble, avec détermination et bonne humeur. Alors, à samedi prochain !

Venez avec vos appeaux pour que les chants d’oiseaux couvrent le bruit des avions !”

Alternatiba 06

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *